Les jeunes libéraux se rangent du côté d’Uber

Share

L’aile jeunesse libérale se range du côté d’Uber. Elle craint de voir la multinationale quitter la province en raison des nouvelles « restrictions sévères » imposées par le gouvernement Couillard.

 Québec a annoncé que le projet-pilote d’Uber serait prolongé tout en resserrant certains critères. Les nouveaux « partenaires-chauffeurs » devront suivre une formation obligatoire de 35h et se soumettre à un processus de vérification des antécédents judiciaires.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/2017/09/22/les-jeunes-liberaux-se-rangent-du-cote-duber_a_23219854/

Projet pilote d’Uber: les jeunes libéraux critiquent le gouvernement

Share

Les jeunes libéraux critiquent sévèrement les nouvelles exigences en matière de sécurité et de formation imposées à Uber par le ministre des Transports Laurent Lessard.

Selon la commission jeunesse du Parti libéral du Québec, ces nouvelles demandes exigent «à un modèle innovant d’entrer dans un carcan administratif lourd et complexe», écrivent-ils par voie de communiqué.

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201709/22/01-5135773-projet-pilote-duber-les-jeunes-liberaux-critiquent-le-gouvernement.php

Le transport adapté par taxi doit être préservé

Share

Le très récent consortium de quelques compagnies de taxi, soutenu par M. Alexandre Taillefer, se targuant à tort de représenter l’industrie du taxi «unifiée», a récemment fait la démonstration que ses membres s’y connaissent très mal en ce qui a trait au service de transport adapté. En effet, leur proposition d’abolir les permis restreints pour le transport adapté démontre un manque flagrant de compétence dans ce domaine particulier et une incompréhension totale des impacts que cela pourrait avoir sur ce type de service.

http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/201709/18/01-5134446-le-transport-adapte-par-taxi-doit-etre-preserve.php

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/508392/le-transport-adapte-par-taxi-doit-etre-preserve

Le projet-pilote d’Uber prolongé d’un an?

Share

Le gouvernement doit bientôt trancher sur le sujet.

VAL D’OR – Le gouvernement Couillard et l’ensemble du caucus libéral ont discuté du projet-pilote qui autorise Uber à opérer légalement au Québec depuis près d’un an. Le HuffPost Québec a appris que le projet a de fortes chances d’être prolongé au-delà de la date limite du 14 octobre.

http://m.quebec.huffingtonpost.ca/2017/09/15/le-projet-pilote-d-uber-prolonge-d-un-an_a_23210994/

 

Une meilleure vérification des antécédents des chauffeurs d’Uber exigée par Québec

Share

Québec a exigé d’Uber qu’elle resserre le mécanisme de vérification des antécédents de ses chauffeurs, après que cinq personnes eurent réussi à devenir « partenaires-chauffeurs » de l’entreprise même s’ils avaient un dossier criminel ou que des accusations pesaient contre eux.

http://www.lapresse.ca/actualites/201709/14/01-5133457-une-meilleure-verification-des-antecedents-des-chauffeurs-duber-exigee-par-quebec.php

L’économie de partage ? On y repassaera.

Share

Sous ses prétentions d’économie de partage, Uber nous dévoile ses vrais couleurs de plus en plus : une économie de parasites.

Uber, c’est « la réhabilitation de l’économie façon 19e siècle, quand les hommes d’affaires ne rencontraient aucune embûche dans la gestion de leurs entreprises. »

http://www.journaldemontreal.com/2016/01/07/uber-ou-leconomie-sauvage

Uber essaye de limiter les recours des chauffeurs en modifiant ses conditions d’utilisation

Share

Uber a fait une mise à jour des conditions d’utilisation des chauffeurs vendredi dernier.

Plusieurs affirment que l’entreprise profite du fait que les chauffeurs ne lisent pas les conditions avant d’y adhérer et ajoute une nouvelle close qui les empêcherait de la poursuivre en cour.

http://www.theverge.com/2015/12/11/9897088/uber-driver-agreement-arbitration-class-action-lawsuit

L’effet UberX : la valeur des licences de taxi chute rapidement en Australie

Share

En Nouvelle-Galles du Sud (Australie), la situation est critique. Depuis l’expansion de Uber, la valeur des licences de taxi chute en flèche. On constate une baisse de près du quart de leur valeur en un mois.

« The transfer value of a taxi licence in the state dropped to $228,500 in November, down from an average price of $302,666 a month earlier, the latest government figures show. »

Alors que les chauffeurs de taxi en règles font d’énormes investissements de bonne foi, Uber vient s’improviser illégalement en tant que nouvelle forme de transport de personnes.

http://www.smh.com.au/nsw/uberx-effect-price-of-nsw-taxi-licence-plates-crashes-by-a-quarter-in-a-month-20151202-gldcs3.html#ixzz3tMevUion