Uber peut aller se faire voir ailleurs

Share

Le naturel est revenu au galop. Uber a repris son ton agressif en brandissant, mardi, la menace de quitter le Québec après que le gouvernement québécois eut exigé de la multinationale de transport de personnes qu’elle demande à ses chauffeurs de suivre une formation de 35 heures, comme le font tous les chauffeurs de taxi. Prenons Uber au mot : qu’elle parte.

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/509057/refus-de-respecter-des-regles-minimales-uber-peut-aller-se-faire-voir-ailleurs