Seuls Téo Taxi et Uber seront exemptés de mettre un MEV dans leurs taxis

Share

Montréal et Québec, le 17 mai 2018 – À la suite d’un amendement au projet de loi sur le budget annuel, les Taxis du Grand Montréal et Rive-Sud (TGM) et le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) ont appris qu’un Module d’enregistrement des ventes (MEV) sera imposé à tous les taxis, mais que Téo et Uber seront exemptés d’en faire l’acquisition. Il s’agit encore une fois de la création d’un système injuste dans le domaine du transport rémunéré de personnes. On impose permis, MEV, inspections mécaniques, etc. aux simples taxis, mais aux amis et aux multinationales, on fait des passe-droits.

« Tout d’abord, ça fait des années que nous demandons le MEV, nous ne nous y opposons pas, mais pour être équitable, il faut l’imposer à tout le monde. Comment le gouvernement fait-il pour justifier un passe-droit à une multinationale aux pratiques douteuses connues et au président de sa campagne électorale ? », demandent Michel Aboujaoudé, George Boussios et François Cyr, porte-parole des Taxis du Grand Montréal (TGM), et Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ).

L’amendement au budget démontre que ce sont les propriétaires de taxi qui se verront imposer les MEV. Les locataires de permis de taxi, comme Alexandre Taillefer, et les transporteurs sans permis, comme Uber, n’auront donc aucune obligation relative au MEV. Il est important de noter qu’Uber est toujours en cour contre Revenu Québec pour les taxes que la multinationale refuse de payer. Même munie de MEV, l’industrie s’oppose à la présence d’Uber au Québec.

« Il faut vraiment être naïf pour faire confiance à une multinationale qui a démontré sa malhonnêteté ici comme ailleurs. Pour monsieur Taillefer, l’apparence de conflit d’intérêts est toujours plus grande. » estiment les porte-parole.

À propos des TGM

Avec un total de plus de 2 500 voitures, Taxis du Grand Montréal et Rive-Sud (TGM) est le nouveau regroupement qui représente la majorité de l’industrie du taxi de l’île et de la Rive-Sud de Montréal. Les TGM représentent Allo Taxi, Taxi Angrignon, Taxi Atlas, Taxi Champlain, Taxi Coop de l’Est, Taxi Coop de l’Ouest, Taxi Para-adapté, Taxi Pontiac, Taxi Rosemont et Taxi Union.

À propos du RITQ

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec, qui regroupent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus de 1 200 chauffeurs. Le RITQ représente Taxi Coop 525-5191, Taxi Coop Beauport, Taxi Coop Charlesbourg, Taxi Coop Ste-Foy et Taxi Coop Val-Bélair.

– 30 –

Contact :

Félix Tremblay

felix@pragmatique.ca

2 réflexions sur “Seuls Téo Taxi et Uber seront exemptés de mettre un MEV dans leurs taxis

  1. Philippe couillard est le pire premier ministre et le plus injuste que jai jamais vue jai 68 ans retraité et je n’est rien vue de pareil

  2. C’ EST LA JUSTICE …… MAIS AMIS,,,, NE FAITE RIEN ET CE N EST QU UN DÉBUT…..SI CA CONTINUE COMME CA VOS PERMIS SE VENDRONT MOINS CHER QUE CERTAIN PERMIS ON ÉTÉ PAYER EN 1950…………………………………………………………………………………………………

    SI VOUS NE FAITE RIEN VOUS ALLEZ TOUS ALLER A L’ABATOIR…. C’EST LE TEMPS D’AGIR AVANT LES ÉLECTIONS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *