Lutter contre la fusion d’agglomérations est un combat d’arrière-garde

Share

Québec, le 22 septembre 2018 – Les dirigeants du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) sont déçus d’apprendre que la Cour supérieure freine temporairement la fusion des territoires urbains de taxi à Québec à la demande d’une minorité tournée vers le passé.

« Lutter contre les fusions d’agglomérations, c’est être contre le service à la clientèle, la rentabilité des chauffeurs et la réduction des gaz à effet de serre. Ça n’a aucun bon sens, » explique Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ). « On comprend que le juge a suspendu la fusion temporairement, mais nous sommes confiants de l’emporter sur le fond, lorsque les éléments seront évalués calmement. Vouloir maintenir les anciens territoires de taxi, c’est mener un combat qui nous affaiblit tous. »

La Cour supérieure suspend temporairement la décision gouvernementale qui fusionne les territoires de taxi à Québec. La Cour veut ainsi prendre le temps d’analyser les impacts de cette mesure. Les dirigeants du RITQ estiment que la fusion diminuera les courses à vide, réduira le temps d’attente et assurera une émission moins grande de gaz à effet de serre.

« Nous sommes en train de nous demander si nous ne devrions pas répondre à cette décision par notre propre action devant les tribunaux. En retardant les fusions d’agglomérations, quelques individus nuisent à la rentabilité de l’ensemble des propriétaires de taxi. Il y a un préjudice clair, » conclut monsieur Homsy.

Les dirigeants du RITQ sont étonnés de constater que certains membres de Taxi Coop Ste-Foy se disent contre les fusions d’agglomérations, alors que cette coopérative participe au projet pilote de l’application mobile Taxi Coop depuis plus de deux ans. Ces dissentions remettent d’ailleurs en question l’usage de l’application mobile par les membres de Taxi Coop Ste-Foy.

– 30 –

À propos du RITQ

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec, qui regroupent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 500 voitures et plus de 1 000 chauffeurs. Le RITQ représente Taxi Coop 525-5191, Taxi Coop Beauport, Taxi Coop Charlesbourg et Taxi Coop Val-Bélair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *