Les taxis refusent de se faire avoir

Share

Une déclaration du premier ministre Couillard, voulant que le gouvernement ait pris entente avec Uber pour les taxes et impôts futurs, fait bondir les dirigeants de l’industrie du taxi de Québec.

« On dirait bien qu’encore une fois le gouvernement Couillard crée deux classes de citoyens, explique Abdallah Homsy, porte-parole du RITQ. Il y a les citoyens comme vous et moi, qui n’ont aucun passe-droit surtout face à l’impôt, et il y a les multinationales voleuses comme Uber devant qui les politiciens s’agenouillent. C’est absolument inacceptable et nous ne le tolèrerons pas. C’est tout le contraire de l’équité fiscale ! Comment se fait-il qu’on n’exige pas d’Uber qu’elle rembourse les taxes et impôts volés depuis deux ans ? C’est totalement inadmissible ! »

Monsieur Homsy rappelle que le moindre petit fournisseur doit démontrer qu’il est en règle avec le fisc pour pouvoir soumissionner sur un contrat gouvernemental, ce qu’on appelle l’attestation de Revenu Québec. Selon ses propres règles, le gouvernement ne pourrait faire affaire avec Uber comme fournisseur, mais il se sent à l’aise de lui accorder des conditions qu’il n’accepterait pour aucun contribuable. Pour les dirigeants du RITQ, il s’agit d’une façon inéquitable de traiter de la fiscalité au Québec.

« Si les travailleurs du taxi se font avoir par des tractations inéquitables, prévient Abdallah Homsy, le gouvernement va nous entendre. On avait 90 jours pour trouver des compromis acceptables. On dirait encore une fois que des dirigeants au-dessus du ministre des Transports télécommandent des ententes sans respect pour la parole donnée. »

À propos du RITQ

Le RITQ représente les grandes organisations de taxi de la région de Québec : Taxi Coop 525-5191, Taxi Ste-Foy, Taxi Beauport, Taxi Charlesbourg, Taxi Val-Bélair et Taxi Laurier. Ensemble, ces entreprises représentent 95 % des permis de taxi de la capitale, près 600 voitures et plus 1200 chauffeurs.

– 30 –

Source :              RITQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *