La CAQ déclare la guerre à l’industrie du taxi

Share

À tous les membres de l’industrie du taxi,

Aujourd’hui, le ministre des Transports, François Bonnardel, et le gouvernement de la CAQ ont déclaré la guerre à l’industrie du taxi. Ils ont annoncé qu’ils veulent détruire le cadre de notre industrie pour mettre sur pied absolument tout ce qu’Uber leur a demandé.

En termes simples, le gouvernement veut détruire nos permis de taxi pour permettre à n’importe qui de faire du taxi. Actuellement, il y a 8000 taxis au Québec. Demain, il pourrait y en avoir 200 000, sur tous les territoires. Le gouvernement s’en fout, tant qu’Uber fait de l’argent.

Les conséquences de la loi proposée

Si cette loi est adoptée, nos permis de taxi ne vaudront plus rien et nous ne pourrons même plus gagner notre vie parce que nous aurons 100 000 nouveaux concurrents du jour au lendemain, mais Uber fera beaucoup d’argent. Des milliers d’entre nous vont être poussés à la faillite pour faire plaisir à une multinationale sans foi ni loi.

Les 250 M$

Pour tenter de nous faire avaler la pilule, le ministre annonce un nouveau 250 M$ en compensations. Il tente de nous endormir. Cet argent est une compensation pour le projet-pilote d’Uber et ses impacts pour les années 2017-2018, PAS POUR L’ABOLITION FUTURE DE NOS PERMIS. Et cet argent nous est déjà dû, le gouvernement ne nous fait aucun cadeau. Nos permis valent 1,4 milliard de dollars. À ce jour, on nous offre 500 M$. On nous prend pour des cons qui vont aller vers la faillite en souriant.

Nos positions

Notre position est claire et simple : aujourd’hui, nous avons vu un lobbyiste d’Uber déguisé en ministre des Transports. La CAQ a donné à Uber tout ce qu’elle voulait, en poussant notre industrie vers l’amateurisme, la concurrence coupe-gorge et la misère constante. NOUS DEVONS ABSOLUMENT NOUS MOBILISER ET NOUS DÉFENDRE !!!

TGM, RITQ et CPCDIT

Les Taxis du Grand Montréal (TGM), le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) et le Comité provincial du taxi (CPCDIT) sont sur le pied de guerre maintenant et nous allons poser des actions rapides, nous n’avons plus le choix. IL FAUT AGIR TRÈS RAPIDEMENT, LE GOUVERNEMENT SOUHAITE ADOPTER CETTE LOI AVANT LA ST-JEAN-BAPTISTE !!!

Nous vous reviendrons avec des propositions très bientôt, mais il faut absolument nous mobiliser, nous n’avons plus rien à perdre.

Soyons forts, soyons unis !

Les dirigeants des TGM, RITQ et CPCDIT

La CAQ déclare la guerreà l’industrie du taxi